LibrairieDuBonheur
Profile

LibrairieDuBonheur ♥

« Tu es essentiel à mes yeux, essentiel à mon c...

    Nouvelle chronique en ce dimanche : http://librairiedubonheur.blogspot.fr/2018/04/running-man-de-stephen-king.html :D (22/04/2018 at 3:11 PM)

  • 36891 visits
  • 183 articles
  • 7873 hearts
  • 13070 comments

Tour de ma bibliothèque (2016) 23/08/2016

Play the video

Twilight, Tome 1 : Fascination 07/07/2016

Twilight, Tome 1 : Fascination

Auteur : Stephenie Meyer
Editions : Hachette
Nombre de page : 524
Nombre de chapitre : 24

••

Pour laisser à sa mère la liberté d'accompagner son compagnon dans ses déplacements, Bella décide de quitter Phoenix et s'installe chez son père, chef de la police de Forks, petite bourgade de l'état de Washington. Au lycée, ses regards se portent sur Edward Cullen dont la beauté et le comportement la terrorisent et la fascinent. La passion qui naît entre eux ne peut que l'exposer à de nombreux dangers car Edward n'est pas un humain et elle le sait.

Mon avis

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je tenais à vous informer qu'étant plus jeune, j'avais déjà vu le film de ce premier tome (en réalité j'ai vu tous les films sauf la dernière partie du quatrième film). En effet, quand j'avais 12-13 ans j'étais complètement fan de la saga, je me souviens même d'avoir embêté ma mère pour aller voir l'avant-première de "Tentation". Et puis avec le temps, à force d'attendre entre chaque film, cette fan attitude m'est vite passée et j'ai un peu oublié tout ça.

Mais à l'occasion du Marathon Twilight que j'organise avec mon amie Anaïs (Biblisentimentale) du 21 juin au 31 août 2016, je me suis dit que ce serait cool de (re)découvrir d'une certaine façon l'histoire de Belle et Edward car oui, je n'ai jamais lu les romans (n'appréciant pas trop la lecture à cette période de ma vie).

Je ne vais pas vous refaire le speech de l'histoire, je pense que vous le connaissez depuis le temps. Je vais donc directement en venir au fait.

J'ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de cette grosse brique. Cela m'a fait plaisir de changer un peu de registre, étant donné que je lis beaucoup de thrillers, cette petite parenthèse me fait du bien. Ce n'est pas du tout une lecture prise de tête, au contraire. Et puis je dois vous l'avouer : c'est un peu addictif. Plus on avance dans le récit, plus on a envie de connaître la suite, ça va de soi.

Cependant, et malgré tout, j'ai quelques petites choses qui ne m'ont pas forcément plus. Tout d'abord, j'ai trouvé que les chapitres étaient assez longs et personnellement, j'ai une préférence pour les chapitres courts : ça donne un certain rythme à la lecture, je trouve. Là, j'avais juste l'impression de ramer et de ne pas avancer dans ma lecture. Et c'est un sentiment un peu frustrant.

Ensuite, le comportement de Bella me tapait un peu sur le système, des fois. Je ne me rappelle pas si elle est comme ça ou non dans le film mais je ne crois pas. Mais ceci n'est qu'un détail. Et enfin, il y a le fait d'avoir vu le film avant de lire le roman : ça enlève un peu l'effet de surprise car malgré le fait que je l'ai vu il y a longtemps, j'avais les passages les plus importants en tête. Ce qui fait que je les voyait venir quelques pages avant d'y être.

Avant de conclure, je vais quand même vous donner les points que j'ai appréciés, histoire que l'on finisse cet avis sur du positif ! J'aime beaucoup la façon dont l'auteure voit les vampires : on sort complètement des clichés et ce n'est pas trop mal. Cela apporte un peu d'originalité (même si maintenant, il y en a pleins des histoires de vampires).

Et puis il y a également l'histoire de la famille Cullen, qu'on apprend à découvrir au fur et à mesure que l'on avance dans le récit. Car chaque membre a sa particularité et son propre vécu. Concernant les personnages, en plus de la famille, je les aie trouvés très attachants.

Vous l'aurez compris, ça n'aura pas été un coup de c½ur, loin de là, mais j'ai tout de même apprécié ma lecture. Il me tarde maintenant de revoir le film, car durant toute ma lecture cette idée m'obsédait, très clairement. Et puis, on va poursuivre avec le tome 2.

Ma note : ★★★★

Twilight, Tome 1 : Fascination

__________________________________________________
Tome 2 - Tome 3 - Tome 4

Vlog + Bilan du salon St-Maur en Poche 20/06/2016


Salut les Booknautes, je suis super-heureuse de vous retrouver dans cet article pour vous faire une sorte de compte rendu, sur ma journée au salon du livre de St-Maur en Poche. Il sera court je pense, mais c'était important pour moi, de mettre des mots sur mon ressenti suite à cette journée. Prêt(e) ? Alors c'est partie !

Tout d'abord, la journée ne pouvait pas mieux commencer quand j'ai vu que le soleil était au rendez-vous. Ensuite, après une petite heure dans les transports (mais je peux vous assurer que ça en vaut le coup), mon chéri et moi ont rejoint ma copinaute Anaïs et son chéri. Et très sincèrement, heureusement que nos hommes étaient là, vous saurez pourquoi un peu plus loin.

Une fois arrivé sur place, il ne nous restait plus qu'à suivre les panneaux d'indications qui nous menaient tout droit vers le salon. Et plus on s'en rapprochait, plus je stressais un peu. En fait, je stressais même déjà dans les transports, rien qu'à l'idée de me rendre à ce salon.

Et là, au loin, des tentes blanches se dessinent : on y est. Avant de rentrer à l'intérieur, on a fait une petite pause-déjeuner, histoire de ne pas tomber dans les pommes une fois dedans. Bah quoi, avec l'émotion et la chaleur, on ne sait jamais.

Ce qui m'a tout de suite charmée, c'est la taille du salon : il tient sur une petite place. Tout était très convivial et accueillant. On ressentait toute la bonne humeur qui se dégageait de cet événement. Et on ne peut qu'avoir le sourire en déambulant dans les allées, au milieu de tous ses livres au format poche.

Contrairement au salon du livre de Paris, ça ne faisait pas foire, pas business. On sentait que les auteurs étaient là pour la passion mais surtout pour les lecteurs et que demander de mieux sincèrement ?

Après avoir fait un petit tour, histoire de voir à quoi ressemblait ce salon (étant donné que c'était une première pour moi) avec Anaïs, on s'est dit que le moment de rencontrer nos auteurs, était venu ! Elle a été la première a y passer.

Puis ce fut mon tour. Je vous avoue que c'est là que le stress était au maximum : j'allais rencontrer Sire Cédric. Mon auteur préféré dans les thrillers et le surnaturel. Depuis le temps que je le suis sur les réseaux sociaux et que je souhaitais le rencontrer. On ne dirait pas comme ça, même l'auteur m'a demandé pourquoi être autant stressée et j'avoue que sur le moment je ne savais pas trop quoi répondre.

Mais en fait, c'est assez impressionnant de rencontrer les personnes qui nous font vivre tout un tas d'émotions au travers un roman. On lit leur travail, des choses qui leur ont peut-être fait passer des nuits blanches. On est limite dans leur tête pendant une certaine durée. Et puis quand on admire ces personnes pour ça justement, c'est impressionnant voir presque, intimidant d'enfin pouvoir les voir en vrai, de l'autre côté des pages, de l'autre côté d'un écran. Voilà pourquoi j'étais si stressée ! Mais cela ne m'a pas empêchée de profiter pleinement de cette rencontre et heureusement qu'il y avait mon chéri et celui d'Anaïs pour discuter un peu avec l'auteur : cela m'a tout de suite mise à l'aise.

Pendant que l'auteur me dédicaçait mes trois romans, on a un peu discuté avec lui, c'était vraiment chouette. Il prenait son temps avec chacun de ses lecteurs, et quand il parle de ses romans, on voit la passion qui l'anime. Ça fait tellement plaisir à voir. De plus, il m'a vaguement parler de son prochain roman et comment vous dire : je suis juste super-impatiente qu'il sorte. Et puis, toute bonne chose ont une fin : j'ai dû laisser ma place à un autre lecteur. Je suis donc repartie avec mes trois romans à la main, en ne revenant pas du moment passé. Et pourtant...

Ensuite, j'ai rencontré Franck Thilliez, pour me faire dédicacé "Puzzle" le premier livre que j'ai lu de lui et mon premier coup de c½ur pour cet auteur. Il faudrait que je poursuive ma découverte car il est très gentil et vu comment j'ai adoré "Puzzle", je pense que ce sera de même pour ses autres romans. Malheureusement pour cet auteur, il y avait une file monstre. Du coup, je n'ai pas osé rester trop longtemps. Mais ce n'est pas grave, le peu de temps passé avec l'auteur était très chouette pour moi.

J'aurais également voulu voir l'auteur Jacques Expert mais impossible de trouver son stand. Une autre fois, peut-être !

Quoi qu'il en soit, j'ai passé un superbe moment (si ce n'est plus) lors de ce salon. Tout était parfait, je ne lui trouve aucun défaut. Si vous ne connaissez pas, je vous recommande d'y aller. Et moi, j'espère pouvoir y retourner l'année prochaine.

Vlog + Bilan du salon St-Maur en Poche

Level 26 : Dark Origins 19/06/2016

Level 26 : Dark Origins

Auteur : Anthony E. Zuiker
Editions : Michel Lafon
Nombre de page : 373
Nombre de chapitre : 107

••

Les policiers du monde entier répartissent les criminels sur une échelle de 1 à 25, selon leur dangerosité. Un tueur échappe à cette classification. Cruel à l'extrême, insaisissable, sévissant sur tous les continents, il ne connaît aucune limite ni aucun mode opératoire de prédilection : c'est le niveau 26. Un seul homme peut l'arrêter. Il s'appelle Steve Dark, et depuis que ce monstre a massacré sa famille, il s'est juré de cesser de traquer les psychopathes. Mais bientôt, il n'aura plus le choix.

Mon avis

Aussitôt acheté et presque aussitôt lu. Cela faisait longtemps que ce livre attendait sagement dans ma wish-list et quel plaisir quand j'ai enfin croisé sa route. Pour ne pas vous mentir, j'étais également tombé sur le tome 2 et 3 mais pour des raisons « pratique » je n'ai malheureusement pas pu les prendre. Et quelle tristesse quand j'y repense au moment où je vous écris.

J'étais en pleine panne de lecture (eh oui, encore). Je n'avais envie de rien et la lecture que j'avais en cours ne m'emballait pas vraiment. Du coup, je me suis tournée vers un genre sûr : les thrillers. Et à ce moment-ci, seul « Level 26 » me donnait réellement envie.

Je n'avais connaissance que tu résumé, je ne connaissais pas vraiment d'avis sur celui-ci et donc, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Et quelle surprise se fût. J'ai été totalement emporté dans ma lecture qui ne m'a pas laissé une seule seconde de répit.

Les chapitres sont courts (3-4 pages maxi) ce qui aide à rendre le roman plus addictif : on a envie de connaître la suite et du coup, naturellement on tourne les pages. L'histoire en elle-même est dingue et très bien travaillé je trouve. C'est original et ça change un peu des thrillers qu'on peut avoir l'habitude de voir.

Le suspense est au rendez-vous et ce, jusqu'au bout de l'intrigue.

Et ce qui m'a totalement convaincue, en plus du fait que ce livre soit assez malsain et un peu dérangeant, c'est qu'il propose une alternative avec de petites vidéos toutes les vingt pages. Et ça, c'est une chose juste géniale et ce, pour diverses raisons : déjà ça nous permet de vivre l'histoire encore plus qu'avec un roman normal. Ensuite, on a un visage sur chaque personnage et ça c'est le top. Et puis enfin, je ne sais pas, je trouve que ça apporte un petit quelque chose, un petit plus à la lecture.

Bref, je vais m'arrêter là car je ne veux pas vous en dire plus. Pour moi, vous le savez je pense, le plaisir de la lecture est dans la découverte et si je vous dévoile tout, il n'y a plus de surprise et donc moins de plaisir. Quoi qu'il en soit, je vous le recommande chaudement. Il ne vous reste plus qu'une chose à faire maintenant : foncez !!!!!

Level 26 : Dark Origins

Que la bête meure... 08/06/2016

Que la bête meure...

Auteur : Nicholas Blake
Editions : Bibliomnibus
Nombre de page : 224
Nombre de chapitre : /

••

Un chauffard tue un jeune garçon avant de prendre la fuite. Désespéré, le père entreprend la traque du meurtrier. A force d'obstination, et aidé par le destin, il est mis sur la piste de Paul, un être odieux, vulgaire, haï de tous, véritable tyran domestique envers sa femme et son fils. Il parvient à entrer dans l'intimité de cette famille, bien décidé à se venger et tuer l'assassin de son fils. Il profite pour cela d'une sortie en bateau, mais tout ne se déroule pas comme prévu... Paru en 1938, ce roman à énigme ambitieux, sombre et intense, a été adapté au cinéma par Claude Chabrol en 1969 avec Michel Duchaussoy dans le rôle du père et un Jean Yanne parfait en individu abject.

Mon avis

Avant toute chose, je tenais à remercier Babelio ainsi que les éditions Omnibus pour ce partenariat. Ce n'était pas forcément le livre que je voulais le plus recevoir parmi toute ma sélection mais j'ai quand même été ravie quand j'ai su que j'avais été sélectionnée pour celui-ci. Malheureusement pour lui, je n'ai pas du tout accroché et je vais tout de suite vous dire pourquoi !

Tout d'abord, et je pense que c'est important de le signaler, le dernier livre que j'avais lu remontais à début Mai. Il s'agissait de "Bird Box" de Josh Malermann. Un gros coup de c½ur. Et en général, après des coups de c½ur, j'ai toujours du mal à me replonger dans un bouquin. J'ai donc décidé de finir mon mois de Mai avec des mangas.

Puis, en attendant la réception de ce service presse, je me suis dit que je pourrais essayer de me plonger dans un petit roman policier. J'ai choisi "Seul le silence" de R.J Ellory car on m'en avait dit que du bien. Mais je n'ai pas réussi à aller au-delà du chapitre 6 ou 7. Je ne sais pas pourquoi, mais ce roman a été un vrai blocage et je ne sais pas encore quand je reprendrais ma lecture de ce roman. Je commençais à avoir une sorte de panne livresque.

Et est arrivé "Que la bête meure..." de Nicholas Blake dont le résumé me tentait assez bien et qui malgré toute chose, m'a un peu sortie de cette fameuse panne. À part le fait que j'ai trouvé l'histoire bien construite, elle ne m'a pas plus du tout. Je m'attendais à mieux. Sans trop vous en dire, je comparerais ce roman à une sorte de Cluedo pour la base mais totalement inutile pour le reste.

Je m'attendais à être surprise mais pas du tout. Je ne sais vraiment pas où voulait nous emmener l'auteur mais très sincèrement, je n'ai pas réussi à le suivre. J'ai très clairement l'impression d'avoir perdu mon temps avec ce livre qui ne m'aura apporté ni satisfaction, ni une quelconque émotion.

En bref et pour éviter de trop dénigrer l'ouvrage (et peut-être de me répéter) je ne vous le recommanderais pas. Après, bien évidemment, il est mieux de se faire son propre avis et le mien est entièrement personnel. Qui sait, vous apprécieriez peut-être votre lecture ?

Ma note : ★★★★

Que la bête meure...

Bird Box 12/05/2016

Bird Box

Auteur : Josh Malerman
Editions : Le Livre de Poche
Nombre de page : 383
Nombre de chapitre : 43

••

Malorie élève ses enfants de la seule façon possible: barricadés chez eux. Dehors, il y a un danger terrible, sans nom. S'ils s'aventurent à l'extérieur, ce sera les yeux bandés pour rester en vie.
S'ils ôtent leurs bandeaux, ils se donneront la mort avec une violence inouïe. Malorie a deux solutions: rester cachée avec ses enfants, isolée, ou bien entamer un terrifiant périple jusqu'au fleuve dans une tentative désespérée, presque vaine, pour rejoindre une hypothétique colonie de survivants. La maison est calme.
Les portes sont verrouillées, les rideaux sont tirés, les matelas cloués aux fenêtres. Les enfants dorment dans la chambre de l'autre côté du couloir. Mais bientôt, elle devra les réveiller et leur bander les yeux. Aujourd'hui, ils doivent quitter la maison et jouer le tout pour le tout.

Mon avis

Alors, par où commencer . Je me pose toujours cette question avant chaque chronique, surtout que celle-ci, il m'aura fallu plusieurs jours pour que je me décide enfin à l'écrire. Et je ne pourrais même pas vous dire pourquoi. C'est une première, dans tous les cas.

Dès la sortie de ce roman, j'ai été intriguée par le titre mais surtout, le résumé. Je me demandais qu'elle était la raison qui empêchait les personnages du roman d'ouvrir les yeux afin de ne pas risquer leur vie et j'avoue que durant toute ma lecture, cette question me trottait en tête. Ai-je trouvé une réponse à celle-ci ? Plus ou moins, mais je ne vous en dirai pas plus.

Concernant un petit détail, celui de la couverture, je dois vous avouer une chose : quand j'ai vu celle proposée pour les éditions Le Livre de Poche j'ai eu cette réaction : "Ah non ! Je n'aime pas du tout ! Je préfère celle du grand format". Mais une fois le format poche entre les mains, je suis littéralement tombé sous le charme de la photo et des couleurs qui, finalement après lecture, représente parfaitement le contenu du roman. Et au passage, je trouve que la couverture du poche, représente beaucoup mieux l'histoire que celle du grand format.

J'ai tout de suis été happée dans le récit, narré par Malorie, mère de deux enfants. L'auteur nous met directement dans une ambiance très sombre et pesante à la fois. Encore une petite révélation me concernant : j'ai été stressée durant toute ma lecture et ce fût une grande première pour moi. Je n'étais jamais tombée sur ce genre de livre, qui arrive à vous faire peur, surtout une fois celui-ci refermé.

À chaque bruit que j'entendais autour de moi, je balisais comme pas possible : pour vous dire à quel point l'ambiance du livre arrive à en sortir !

J'ai adoré la façon dont Josh Malerman nous présentait son histoire. En effet, nous suivons tout au long du roman Malorie et ses enfants mais entre deux chapitres, on avait des retours en arrière avec d'autres personnages, ce qui donnait un certain rythme à la lecture. Et, c'est ça aussi qui rend la lecture assez addictive car on a envie de savoir ce qui s'est passé pour que Malorie en arrive là où elle est au moment où l'on commence notre lecture.

Très sincèrement, j'ai passé un super bon moment de lecture, ça, il n'y a pas à dire. Ce roman signe un nouveau coup de c½ur et je ne peux que vous le recommander.

Bird Box

J'ai embrassé un zombie (et j'ai adoré) 28/04/2016


Auteur : Adam Selzer
Editions : Albin Michel
Nombre de page : 227
Nombre de chapitre : 12

••

Alley accable de sarcasmes les filles qui rêvent de sortir avec des vampires, zombies et autres loups-garous. Elle, elle n'est pas comme ça. La preuve, elle sort avec l'irrésistible Doug, chanteur dans un groupe de rock. D'accord, elle ne le voit que le soir, d'accord, il boit un sirop bizarre toutes les quatre heures à cause d'une étrange maladie, mais qu'importe, elle est amoureuse. Lorsqu'elle découvre que c'est un zombie, elle est furieuse. Car sortir avec un garçon déjà mort pose de nombreux problèmes...

Mon avis

Cela faisait un long moment que ce livre traînait dans ma pile à lire. J'avoue qu'à l'époque, ce qui m'avait tapé à l'½il ce fût le titre et la couverture. Pour ce qui est du résumé il me tentait mais sans plus. Si mon chéri ne me l'aurait pas tiré au sort, qui sait combien de temps il aurait attendus ? Et je tenais à remercier ma copinaute Anaïs (BibliSentimentale) pour avoir accepté une LC avec moi !

Dans ce roman, on va suivre une jeune fille au nom très étrange : Algonquin. Je vous assure que vous n'avez pas de problème de vue, c'est bien son prénom mais tout le monde la surnomme Alley. Elle est en terminale et tient le journal du lycée avec d'autres lycéens. Tout se passait bien dans sa vie jusqu'au jour où elle va rencontrer Doug, un zombie. et comme le dit si bien le résumé : vivre avec un zombie à des conséquences.

Pour ma part, j'ai bien aimé ma lecture que j'ai trouvée simple et sans prise de tête. Et de temps en temps, ça fait du bien. Cependant, j'avoue avoir été surprise par deux points.

Tout d'abord, l'auteur ne nous laisse aucune indication temporelle : nous ne savons pas en quelle année nous sommes et c'est un peu perturbant au départ. Hormis les zombies, il y a également des vampires et des loups-garous. Et l'autre point perturbant, c'est que c'est tout à fait normal pour les personnages du roman. On peut donc supposer que cela se passe dans le futur sans toutefois en être sûr.

Mais quand on n'a pas l'habitude (comme moi) de lire des histoires avec ces créatures, on se dit que c'est un peu tiré par les cheveux !

Sinon que vous dire de plus . Très sincèrement je ne vois pas trop... Tout se déroule peut-être un peu trop facilement à mon goût. Néanmoins, j'ai quand même passé un bon moment de lecture. Après est-ce-que je vous le recommanderais . Pas forcément sauf si ce genre de livre vous intéresses sinon, je pense que vous ne louperez pas grand-chose.

Ma note : ★★★★

Chronique de ma binôme Anaïs → ici

À découvert 20/04/2016

À découvert

Auteur : Harlan Coben
Editions : Pocket
Nombre de page : 320
Nombre de chapitre : 27

••
Mickey est en colère. Des événements tragiques l'obligent à vivre temporairement chez son oncle Myron, qu'il croit au moins en partie responsable de sa situation. En plus, Ashley, sa nouvelle petite amie, n'est pas venue en cours depuis des jours et ne donne plus signe de vie. Pire, à l'adresse où elle habitait personne ne semble la connaître. Mickey, qui a déjà vécu trop de séparations douloureuses, refuse de se laisser faire encore une fois. Il découvre bientôt qu'Ashley n'était pas vraiment la jeune fille timide dont il était tombé amoureux et qu'elle fréquentait un milieux dangereux. Mais, comme son oncle, il est tenace et peu regardant sur sa propre sécurité, jusqu'au moment où ses recherches ébranlent tout ce qu'il croyait savoir sur sa famille et mettent au jour une machination qui dépasse de loin tout ce qu'il pouvait imaginer. Mickey va avoir besoin d'aide... mais n'est-il pas déjà trop tard?

Mon avis
Avant toute chose, je tenais très sincèrement à remercier ma copinaute Anaïs (BibliSentimentale) pour ce cadeau d'anniversaire. D'une part je ne m'y attendais pas et cela m'a fait hyper plaisir, et d'une autre part car j'ai eu un coup de c½ur pour cette lecture. J'avais besoin de me plonger dans un bon petit thriller et l'ayant eu tout récemment (mais aussi parce que le roman est assez petit), je me suis dit que c'était idéal. Et j'ai bien fait.

Pour vous faire court, on va suivre Mickey (Bolitar, et non Mouse hein) rentrant dans un nouveau lycée, en seconde. Avant la rentrée, il y a une sorte de cérémonie pour tous les petits nouveaux. Et lors de celle-ci, il va y faire la rencontre d'Ashley qui, par la suite, deviendra sa petite amie. Jusqu'au jour où, elle ne donnera plus aucune nouvelle et ne viendra même plus en cours. À partir de ce moment-là, l'histoire commence enfin car Mickey va la rechercher et comprendre le pourquoi du comment.

Bon, je vous avoue que j'ai un peu de mal à classer ce roman de thriller pour 2 raisons évidentes : la première, c'est qu'il n'y a pas vraiment de meurtre ni même de meurtrier. La seconde, qui rejoint la première, c'est qu'il n'y a pas d'enquête, avec des flics etc. Mais cela n'empêche pas au roman d'être intrigant, remplit de suspense avec pas mal de mystère autour de cette fameuse Ashley.

J'ai adoré l'histoire, que j'ai trouvée très bien ficelée et j'ai par-dessus tout adoré l'intrigue que j'ai trouvée très bien menée. L'auteur sait très bien mener son jeu et sait très bien donner les révélations au bon moment.

Comme souvent dans ce genre de lecture, plus on avance dans celle-ci, plus on a envie de savoir. À ce moment-là ça devient une lecture addictive. Harlan Coben ne nous donnera les révélations que sur la fin de son roman. Et ça j'adore. J'aime garder une part de mystère jusqu'au bout de ma lecture, ça incite le lecteur à poursuivre pour les découvrir.

Concernant les révélations, je ne m'y attendais pas du tout et j'ai donc été surprise à chaque fois. Plus j'en apprenais, plus je trouvais ma lecture palpitante.

Très sincèrement, j'ai eu un coup de c½ur (une nouvelle fois) pour l'un des romans de cet auteur. Il me tarde de pouvoir lire la suite, car à ma connaissance, il y a deux autres livres après celui-ci. Je conclurais cette chronique en vous le recommandant, c'est certain.

NB : Au final, c'est bien un thriller !

À découvert

Ma bulle livresque #7 17/04/2016

Ma bulle livresque #7

Bonjour bonjour !

Je suis ravie de vous retrouvez en ce dimanche matin pour un nouvel article de "Ma bulle livresque". Comme toujours, j'espère que ça vous plaira. Trêve de blabla, je vous souhaite un bon visionnage ^^


Ma bulle livresque #7

Ma bulle livresque #7

Ma bulle livresque #7


Rendez-vous le dimanche 08 mai pour retourner dans "Ma bulle livresque" !

Tags : Ma bulle livresque

World War Web 10/04/2016

World War Web

Auteur : Johanna Zaïre
Editions : Auto-Edition
Nombre de page : 504
Nombre de chapitre : 30

••
Paris en 2035. Rebecca Barns est une jeune insurgée vivant dans la périphérie externe du nouveau Paris, qui est alors encerclé par de hauts murs de béton. À l'intérieur, une société modèle et harmonieuse à laquelle il faut obligatoirement adhérer, sans quoi c'est la mort assurée. Traqués par la milice du nouveau gouvernement, les rebelles vont se lancer dans une guerre contre une technologie révolutionnaire.

Une dystopie addictive offrant une effrayante vision de notre société accroc aux nouvelles technologies.

Mon avis

Par où commencer mon avis . Je vous avoue qu'à chaque fois que le moment d'écrire mon ressenti sur une lecture, sans vraiment savoir pourquoi, je bloque et j'ai du mal à m'exprimer. Du coup, ce n'est pas top mais je vais essayer de faire quelque chose de bien.

Cela fait un petit moment déjà que World War Web est sortie et me faisait de l'½il. J'aurais pu le lire depuis longtemps puisque j'avais le format PDF mais je ne suis pas forcément à l'aise avec ce format-là. J'ai donc attendu d'avoir le format papier pour pouvoir enfin me lancer dans cette nouvelle aventure que nous offre Johanna Zaïre. Et quelle aventure !

Petit truc à savoir avant même que je ne vous donne mon avis sur cette lecture : ça a été pour moi, ma première dystopie. Aussi étrange que cela puisse paraître, je n'avais encore jamais lu ce genre de roman qui ne me tente pas plus que cela. En fait, il faut vraiment que le résumé m'interpelle et que ce soit le plus réaliste possible pour attirer mon attention. Et ça a été chose faite avec ce roman.

Dès l'introduction j'ai été apée par l'histoire car grâce à ça, l'auteure nous plonge directement dans le récit, dans son univers. Nous sommes en 2035, à Paris et la technologie a totalement pris le dessus sur l'espèce humaine. Ou du moins, en grande partie.

J'adore la capitale donc rien que pour ça, c'était obligé que j'apprécie ma lecture. Et puis j'aime énormément le concept du fait que la technologie surpasse l'homme car qui sait, cela arrivera peut-être un jour ou l'autre !?

L'intrigue est très bien menée et Johanna Zaïre arrive à nous emporter facilement, rapidement, dans ce Paris du futur. Je ne pourrais pas trop vous en dire sur l'histoire et pourtant j'aimerais tellement pouvoir vous en parler ouvertement. Tout était top dans cette lecture : que ce soit au niveau des descriptions, des personnages ou bien de l'intrigue en elle-même.

Il y a pas mal de révélations au fur et à mesure que l'on avance dans le récit et très sincèrement, elles m'ont surprises à chaque fois. Pas une seule fois j'en ai vu une venir et pareil pour la fin.

World War Web signe donc ma première dystopie et un nouveau coup de c½ur pour Johanna Zaïre. C'est la première "grosse brique" de l'auteure (si on peut dire ainsi) et je la trouve réussis : 500 pages qui se lisent et tournent toutes seules. Je la félicite et la remercie pour ce roman qui m'aura apporté un excellent moment de lecture et je ne peux que vous le recommander.

World War Web