La maison des miroirs



Auteur : John Connolly
Editions : Pocket
Nombre de page : 159
Nombre de chapitre : 18


••

Quelques meubles minables. Une odeur infecte. Aux murs, des miroirs, et encore des miroirs. Ici, il y a vingt ans, John Grady a tué quatre enfants. Ce n'est plus une maison, c'est un tombeau. Et quelque chose y demeure, qui ne demande qu'à resurgir. Chargé de surveiller cet endroit sinistre, Charlie Parker scrute les ombres... Il n'est pas seul : dehors, un homme étrange attend de recouvrir une dette. Le " Collectionneur ". Et si le pire était à chercher de l'autre côté des miroirs ?

Mon avis

J'avais vraiment hâte de découvrir ce livre car le résumé est très tentant mais aussi parce que la plupart des avis que j'ai pu lire sur celui-ci sont plus que positifs. Mais je dois l'avouer, j'ai eu un peu de mal à le commencer . Tout d'abord, le premier chapitre est très descriptif et j'avais du mal à me repérer. Ensuite, quand on passe au chapitre suivant, on est directement à la première personne du singulier et je ne savais absolument pas qui parlais. J'ai dû regarder le résumé sur internet afin de pouvoir me situer. Et à partir de ce moment-là, ma lecture a pu vraiment commencer.

On découvre très brièvement le personnage de John Grady, qui vingt ans plus tôt avait tué quatre enfants dans sa maison avant de se suicider. Sa maison a une petite particularité : ses murs regorgé de miroirs. Ce qui est le plus bizarre c'est qu'elle est dans un sale état, très peu de meubles et le peu qu'il y a est très miteux... bref, on se demande pourquoi n'a-t-il rien rénové et surtout pourquoi a-t-il recouvert tous ces murs de miroirs ?!

Toute l'histoire va se dérouler au côté de Charlie Parker, détective privé. Il va se faire engager par Frank Matheson, nouveau propriétaire de la maison, afin de la surveiller. Et pour cause, celui-ci découvrit dans sa boîte aux lettres une photo d'une petite fille. Il craint que de nouvelles disparitions se reproduisent.

J'ai bien aimé l'histoire même si j'ai trouvé qu'elle était vraiment trop courte, du coup la fin arrive et va très vite. C'est vraiment le seul petit point négatif que j'ai à reprocher à ce livre. Et pour finir, j'ai beaucoup apprécié comment l'auteur menait son intrigue jusqu'au bout.. Un livre que je recommande pour son suspense et son histoire haletante..!

Ma note : ★★★★


« Je n'aurais pas pu vivre sans saisons, parce qu'elles reflètent le rythme de l'existence : naissance, maturité, déclin et dépérissement - mais avec toujours la promesse d'un renouveau pour ceux qui restent. »

« Une épouse qui a perdu son mari devient une veuve ; un époux qui a perdu sa femme devient un veuf ; mais il n'existe pas de nom pour des parents dont l'enfant unique a été arraché à leur amour. »

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.81.244.248) if someone makes a complaint.

Comments :

Report abuse