La couleur de l'âme des anges

La couleur de l'âme des anges

Auteur : Sophie Audouin-Mamikonian
Editions : Robert Laffont
Nombre de page : 444
Nombre de chapitre : 20

••
Jeremy, jeune homme de 23 ans, est sauvagement assassiné. En devenant un Ange, il réalise que la lutte pour survivre n'est pas terminée et qu'il peut aussi mourir dans ce nouvel univers. En effet, pour ne pas disparaître, tout Ange doit se nourrir de sentiments humains. Et Jeremy va bientôt découvrir avec effroi qu'il doit même les provoquer ! Provoquer la haine, l'amour, la joie, la tristesse, la peur, la compassion... Seules les émotions fortes peuvent rassasier les Anges, colorant leur peau en bleu pour les émotions positives, en rouge pour les négatives.
Recherchant la raison pour laquelle il a été tué, Jeremy piste alors Allison, une vivante de 20 ans, témoin involontaire de son exécution. À force de côtoyer, jour et nuit, la ravissante et naïve jeune fille, il finit par en tomber follement amoureux. Mais l'assassin de Jeremy cherche à supprimer à tout prix ce témoin indésirable...
Alors que des Anges se liguent aussi contre lui, Jeremy parviendra-t-il à sauver Allison ? Sera-t-il capable de sacrifier ses sentiments et de vivre à jamais séparé d'elle ?

Mon avis

J'ai enfin sorti ce roman de ma PAL depuis le temps qu'il y était. Et heureusement que je me suis lancé dans un objectif dépoussiérage car qui sait, il serait peut-être encore sur mon étagère à attendre d'être lu ! À l'époque, j'avais été attiré ma la couverture, que je trouve vraiment magnifique mais également par son résumé qui présageait un bon moment de lecture. Malheureusement, ça n'a pas été mon cas.

Pour vous reprendre les grosses lignes de l'histoire, on va faire la connaisse de Jérémy qui, suite à un tragique événement va mourir et "passer" dans l'autre monde : celui des Anges. Il va très vite se rendre compte que ce monde-ci n'a strictement rien à voir avec le cliché que nous avons des anges. Il n'y a ni Dieu, ni Diable (ou du moins c'est encore un mystère). Pas de paradis ou d'enfer.

Durant une bonne partie du roman, Jérémy va essayer de comprendre ce nouveau monde avec ces nouvelles fonctionnalités car oui : même après la mort, la "vie" continue. Il faut toujours se nourrir, dormir pour ne pas devenir fou et continuer à se distraire pour ne pas s'ennuyer. C'est quelque chose que notre personnage n'aurait pas cru et du coup il faut un certain temps pour enregistrer chaque information.

Et c'est là que je bloque. J'ai trouvé le roman trèèèèèèèès long à démarrer même si je peux comprendre que l'auteure voulait peut-être nous mettre à la place de notre personnage. Car si ça aurait été nous, on aurait mis également du temps à nous y faire. Mais je ne sais pas, j'ai eu beaucoup de mal à me mettre dans l'histoire, à accrocher avec le personnage voir même l'univers dans lequel l'auteure voulait nous plonger.

Pourtant j'ai adoré le concept de ce nouveau monde, l'histoire avec les brumes était vraiment bien trouvée. Mais je ne sais pas, j'ai trouvé le début long, plat, sans actions sans aucun rythme et du coup ça donnait pas forcément envie de poursuivre la lecture, d'aller plus loin dans l'histoire.

Puis au bout d'un moment, je l'avoue, ça se débloque un peu. Jérémy rencontre Allison, qui elle est en vie. Puis, à partir de ce moment, il commence à se passer pas mal de petites choses jusqu'à un événement qui bouleverse (si on peut dire un ainsi) l'histoire et l'action commencent enfin à arriver (enfin !). Et à partir de ce moment-là, l'action est bien présente jusqu'à la dernière page du roman.

Concernant la fin je l'ai bien aimé mais je l'ai trouvé un peu trop facile. D'un côté tant mieux car j'avais vite envie de savoir comment se finirait l'histoire et j'avais surtout envie de clore une bonne fois pour toute cette lecture. La dernière phrase du roman m'a laissé un peu perplexe, m'a mise dans le flou total puisque je ne l'ai tout simplement pas comprise. Mais bon, ce n'est qu'un détail, je pense.

Pour ce qui est du tome 2 prévu mais qui n'a jamais vu le jour, ce sera sans moi : je ne vois pas du tout l'utilité d'une suite.

Je ne vous recommanderais pas forcément cette lecture à part si vous aimez les romans jeunesses et/ou l'univers des anges en général. Sinon, je pense que vous ne louperez pas grand-chose.

Ma note : ★★★★

La couleur de l'âme des anges

Tags : Objectif dépoussiérage

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.3.15) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Paranormal-Ovni-Ghost

    06/05/2016

    Ta quand même mis 4 étoiles pour un livre que tu n'as pas trop aimer ?

  • Momographie

    30/04/2016

    J'avoue que le résumé me tente bien. Je n'aime pas trop la couverture, mais comme on dit: Chacun ses goûts. Je vais l'ajouter à ma wish-list. Merci pour la découverte !

  • x-la-patineuse-x

    10/04/2016

    J'avais aussi acheté le livre à l'époque pour sa couverture (le tout début de la collection R :O) qui est magnifique ! Mais comme tu dis, tout n'est pas à jeter mais il n'y a rien de bien exceptionnel et l'action est longue à venir... Avec le temps, je peux dire que ce livre ne m'a pas marqué. :/

  • PtiteKyla

    28/03/2016

    Coucou.
    Bon moi c'est une lecture que j'avais fini rapidement (en même temps, quand je mets trois plombes à lire quelque chose c'est que je n'aime pas du tout du tout) parce que j'ai accroché au concept, j'ai trouvé très bien trouvé cette vie après la mort.
    L'inconvénient majeur, c'est je pense le personnage principal : Jérémy a tout pour lui, quasiment aucun défaut, il réussit tout ce qu'il entreprend et ne se trompe pas.
    Dans ses autres romans jeunesse l'auteur a le même problème, les personnages principaux sont des Mary-Sue en puissance et c'est lassant à la longue.

    Je suis d'accord avec toi, je ne vois pas l'utilité d'une suite et apparemment l'auteur a trop de boulot pour s'en occuper de toutes façons.

    À bientôt

Report abuse